Suite à l’arrivée de Windows 10, un bon nombre d’utilisateurs s’interrogent quant à la collecte d’informations qu’engendre l’utilisation de ce dernier. En effet, bon nombre de rumeurs peuvent alors se voir sur le net.

La première réponse de la firme de Redmond fut alors de fournir les données de télémétrie qui sont collectées lorsque les applications subissent des crashs et Terry Myerson (vice-président exécutif chargé des systèmes d’exploitation) nous explique:

Ces informations aident à fournir aux utilisateurs une expérience sûre et fiable, elles n’incluent pas d’autres contenus ou documents.

De plus, il a été précisé que plusieurs étapes sont prises afin d’éviter que les informations collectées identifient directement la personne concernée. Cette technique a déjà fait ses preuves, aidant un partenaire de la firme à régler un problème lié à une défaillance d’un pilote graphique en 24 heures.

Concernant les informations personnelles, Microsoft affirme qu’elles permettent de fournir une expérience « délicieuse et personnalisée » (prenant l’exemple des nouvelles apportées concernant les scores sportifs). Pour Cortana, les informations servent juste à ce qu’elle fasse pleinement son travail d’assistante personnelle.

Myerson a bien signalé que les utilisateurs peuvent toujours choisir quelle information partager ou non afin de créer leur propre expérience de Windows 10 (écriture, localisation …).

Personnalisation

Enfin, Microsoft insiste sur le fait que :

Ni Windows 10, ni tout autre logiciel Microsoft scannent le contenu des e-mails ou des fichiers dans le but de fournir de la publicité ciblée.

En d’autres termes, Microsoft n’utilise pas Outlook pour vous faire un profil publicitaire, contrairement à Gmail de Google comme Ars Technica le souligne. Cependant la formulation de la phrase sous-entend sûrement que Microsoft se réserve le droit de collecter des données publicitaires via d’autres applications comme Bing et Cortana (qui joueront ainsi pleinement leur rôle concernant la personnalisation).

Pour conclure, Microsoft est à l’écoute de la vie privée et des préoccupations de ses utilisateurs et mettra à jour ses politiques si besoin est. Il est judicieux de poursuivre ce dialogue, surtout en Europe où Google n’est pas encore sorti des difficultés à ce sujet.

Êtes-vous rassurés ? Quel est votre degré de partage d’information, dans quel but ?

  • Pierre

    Personnellement , je ne suis pas inquiet de la manière dont la télémètrie travaille.
    Malheureusement , les adeptes de la théorie du complot sont à la mode , et ils aiment vomir leur haine sur moult blogs et forums.

    Il faut bien aussi avouer que Microsoft aime tendre le bâton pour se faire battre.
    D’abord en faisant un forcing inédit pour inciter les utilisateurs à passer sous Windows 10 , le système étant téléchargé sur les PC même si la mise à jour n’a pas été explicitement demandée.
    La nouvelle politique des mises à jour cumulatives , qui ne détaille plus le contenu , et qu’on ne peut pas désactiver ( sauf pour les entreprises ) , ce qui rend les particuliers suspicieux.

    On en revient toujours au même : une communication ratée , et un manque de transparence de la part de Microsoft.